Respectez-vous les consignes Google « élémentaires » ? La tentation est grande, et certain n’y résistent pas… Tricher pour obtenir un bon référencement est risqué, et le fait de porter de gants ne vous évitera pas de vous brûler ! Pourtant, les pratiques considérées mauvaises, appelées Black Hat seo, sont encore courantes malgré tout. Google a beau prévenir, et nous conseiller d’utiliser les bonnes méthodes de référencement naturel, beaucoup tombent encore dans le piège de la triche. Il se trouve en effet qu’au début du web, il était relativement aisé d’avoir un bon positionnement sur les moteurs de recherche : il suffisait de taper tous les mots-clés sur votre site, et le tour était joué. Internet, à cette époque-là, n’avait pas le même poids commercial, ce qui veut dire que la concurrence était moins forte et que l’optimisation d’un site internet pour obtenir un bon référencement était moindre. Une simple inscription dans l’annuaire et des échanges de liens entre sites suffisaient à faire le bonheur des propriétaires de sites web. De nos jours, les liens externes, les backlinks, sont un des critères pour obtenir un bon référencement naturel. Cet échange de liens s’inscrit en plus dans le cadre d’un véritable partenariat entre les sites. Procéder de la sorte est bon signe, mais vous devez connaitre avant tout ce qui est considéré comme de la malversation, appelé Black Hat seo, afin de ne pas vous pénaliser.

Qu’est-ce qu’un Black Hat SEO?

Le Black Hat SEO se réfère aux pratiques utilisées pour améliorer de manière illégale le classement d’un site sur les moteurs de recherche. Il s’agit d’une véritable violation des consignes google et règles d’utilisation de ceux-ci. Ce terme est inspiré des westerns pour désigner les ‘’méchants’’ (black hat) et les ‘’gentils’’ (white hat), et il permet en effet de mieux visualiser de quel côté vous vous trouvez en cas de pratiques illégales.
Il est crucial que les référenceurs comprennent que le recours à des techniques de Black Hat Seo peut amener à un bannissement total de votre site sur les moteurs de recherche, ce qui vous donc exclut totalement de la principale source d’informations des internautes.
Vous ne devez donc ainsi pas utiliser le rembourrage de mots-clés, le texte invisible caché à l’arrière-plan du site web, les liens cachés, l’achat de lien, les pages avec un caractère malveillant (pishing, etc.), le contenu dupliqué. Ne créez pas une multitude de sites, uniquement pour mieux référencer votre site principal… cela ne sert à rien sur le long terme et vous prenez des risques énormes.
Google met en effet à jour ses algorithmes pour capturer tous les sites qui ne respectent pas les consignes. La production automatique de textes par un logiciel, le content spinning est donc aussi interdit. Il en va de même du cloaking (quand vous trompez le moteur de recherche par le fait de cacher un contenu).
Avez-vous l’intention d’installer votre site, votre compagnie, dans le temps ? Si oui, les effets du Black Hat SEO sont désastreux sur votre ranking. Vous pouvez de plus être bannis de Google, comme nous l’avons vu…
Evitez aussi de vous retrouver dans la Sandbox, qui désigne une pénalité hypothétique de votre référencement naturel. Google l’applique à tous les nouveaux sites sur des mots clés très concurrentiels.

Utilisez plutôt des techniques de White Hat SEO, et jouez selon les règles pour un référencement naturel de qualité, qui dure plus longtemps ! Vous pouvez en effet engendrer du trafic en toute tranquillité, et vous assurez de plus une indexation de toutes vos pages. Respectez les consignes !

Respecter les consignes de Google

Il existe une éthique du référencement, et celle-ci consiste en effet à suivre les consignes données par Google concernant ce que vous pouvez faire, ou ne pas faire, lors de la stratégie de référencement naturel de votre site. Pour résumer, vous allez obtenir de meilleurs résultats dans ce moteur de recherche si vous n’affectez pas l’algorithme Google Panda, par exemple.
De plus, le géant américain se met à jour régulièrement. Ceci rend très compliqué les tentatives de violations des règles, et vous risques très fortement d’être pénalisés pour vos méfaits. Vous devez bannir toutes les techniques de triche, afin de vous donner une image de confiance et respectabilités auprès des moteurs de recherche.
Créer du contenu de qualité, et original, est déjà un bon début. Ne faites pas de copier-coller de textes visibles sur un autre site, le duplicate content n’est pas bien vu par les robots et les lecteurs.
Des rédacteurs professionnels doivent rédiger ce contenu, et il faut qu’il soit personnalisé et pertinent par rapport à votre domaine d’activité. Le linking, aussi, doit être optimisé.
Ce développement de la notoriété de votre site ne se fait pas seulement grâce au nombre de clics, de visites, ou du positionnement dans les résultats de recherche. L’e-réputation se travaille, dans ses moindres détails, du maillage interne de votre site, aux liens sur les réseaux sociaux ou blogs.
Sachez que le référencement de qualité est de plus en plus compliqué, ce qui favorise l’usage des violations de règles. Adoptez ce genre de comportement pour obtenir de bons résultats SEO est très risqué, car, depuis sa création, Google s’est toujours battu pour chercher et punir les vilains utilisateurs qui se croient intouchables. Mais, au même titre que les mises à jour évoluent, les mauvaises pratiques aussi. Le principal objet d’un mauvais usage du référencement vise les liens en eux-mêmes.
C’est pourquoi de nouveaux systèmes de référencement sont mis en place par Google. Le principal moteur de recherche vise la qualité de votre contenu, et son aspect naturel, comme allant de soi.
Il s’agit d’une véritable démocratie virtuelle : chacun doit avoir les mêmes armes pour se défendre et réussir, et le meilleur se fera une place au soleil. La concurrence doit être équilibrée, même si les sites qui disposent de grands moyens financiers ont toujours plus de chances de se faire remarquer, surtout si on prend en compte le SEM (search engine marketing) ou le SEA (search engine advertising) qui sont tous les deux payants. Disposer d’un budget conséquent n’est pas à la portée de tout le monde… mais il est quand même possible de sortir son épingle du jeu, car Google privilégie les entreprises locales qui sont présentes sur internet. L’internaute peut d’ailleurs préciser une localisation lors de sa recherche, ce qui est tout bénéfice pour les commerces locaux, par exemple.

Précisons surtout que Google est avant tout un distributeur, c’est-à-dire qu’il propose les meilleurs produits disponibles selon différentes thématiques et mots-clés. C’est là que la qualité entre en compte, afin que la recherche aboutisse à des résultats pertinents pour l’internaute. Si le site n’en propose pas assez, il est tout à fait normal qu’il passe à la trappe ! Faites donc très attention de passer entre les mailles du filet des mises à jour…

Les mises à jour de Google font le ménage

Il existe beaucoup d’algorithmes que Google utilise pour faire le ménage sur internet. Nous allons ici en citer deux, pour plus de précision.
Panda est une de ces mises à jours, elle est fut lancée en 2011 par la firme américaine qui désirait se donner une nouvelle image suite aux critiques sur le niveau des résultats affichés lors d’une recherche. Certains sites ont en effet multipliés les mauvais comportements, notamment ceux qui proposent des affiliations (comme des choix de bons de réductions), ce qui a fait baisser leur pertinence auprès des internautes. Beaucoup de sites illégaux étaient encore présents, dont les sites créés dans le but de faire des liens entre eux, sans qualité ou pertinence pour le visiteur. Google a donc appelé Panda à la rescousse, pour qu’il sanctionne enfin ces sites. Il était même possible pour un visiteur de les dénoncer ! Il s’agissait alors d’un tournant pour la firme, et beaucoup de sites ont été bannis ou ont subis de lourdes sanctions. Et un souci sur une seule page peut avoir des conséquences pour tout le site !
L’algorithme Panda surveille et cible différentes techniques. Plusieurs d’entre elles sont particulièrement ciblées par cet algorithme. Nous pouvons citer le cloaking (qui publie du contenu différent, selon que le visiteur soit un robot ou un internaute), mais aussi le rembourrage de mots-clés, le scraping (l’utilisation de textes qui viennent d’un autre site pour ajouter du contenu non-pertinent), un long temps de chargement des pages, ou trop de publicités.
Google Pinguin a permis d’aller plus loin dans les sanctions, à partir de 2012. L’obtention de lien externe est particulièrement visée ici, car il faut, là aussi, respecter les règles…

Il vaut donc mieux porter un White Hat quand on chevauche sa monture pour se lancer dans l’aventure de la création d’un site qui sera populaire ! Pensez-y pour vous construire une belle réputation, adaptez votre stratégie SEO selon les résultats de vos audits, écrivez du contenu de qualité, faites une recherche de mots-clés pertinents, et montrez toujours patte blanche !

Voir aussi :